Pompe à chaleur haute température : pour les bâtiments existants

Sommaire

Face à une chaudière vétuste, quand on hésite entre changer de chaudière ou installer une pompe à chaleur, et qu'on souhaite conserver ses radiateurs, il peut être intéressant de se poser la question de l'intérêt d'une pompe à chaleur haute température.

PAC haute température : pour quoi faire ?

La PAC haute température a un intérêt en rénovation, car elle est destinée à alimenter un réseau de chauffage constitué de radiateurs existants :

  • Elle fournit une eau à 65 °C ou à 80 °C même quand la température extérieure est négative.
  • Équipée d'un kit hydraulique, elle peut même assurer la production d'eau chaude sanitaire.

Coût d'une pompe à chaleur haute température

Prix d'achat

Les pompes à chaleur haute température sont généralement équipées de compresseurs et d'échangeurs plus importants, plus complexes et plus innovants. Elles sont donc plus coûteuses que les PAC basse ou moyenne température – deux fois plus en moyenne.

Bon à savoir : les personnes qui remplacent une chaudière au fioul, au charbon ou au gaz par une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau (selon ses performances thermiques) peuvent bénéficier d'une prime à la conversion dans le cadre de la charte « Coup de pouce Chauffage » du dispositif des certificats économie d'énergie (CEE). La prime peut atteindre 5 000 € pour les ménages modestes ou 4 000 € pour les autres ménages. Le niveau des bonifications pour le remplacement d'une chaudière au fioul a été modifié par un arrêté du 22 octobre 2022. Cet arrêté supprime également le fait que la chaudière au gaz remplacée ne doit pas être à condensation. Le dispositif a évolué au 1er juillet 2021 (arrêté du 13 avril 2021) avec la fin des primes pour l'installation de chaudières gaz et de radiateurs électriques. Le dispositif « Coup de pouce chauffage » pour le remplacement d'un chauffage aux énergies fossiles est, quant à lui, prolongé jusqu'en 2025. En cas de rénovation globale de leur logement, les ménages peuvent bénéficier d'une prime « Coup de pouce Rénovation performante », mise en place par un arrêté du 8 octobre 2020 et modifiée par un arrêté du 11 mars 2021 puis par un arrêté du 10 décembre 2021. Elle concerne les travaux engagés jusqu'au 31 décembre 2025 et achevés au plus tard le 31 décembre 2026.

Consommation de ce type de PAC

Le défaut de la pompe à chaleur haute température est sa forte consommation électrique :

  • Une pompe à chaleur offre la possibilité de consommer des kW/h gratuits. Mais pour faire fonctionner son compresseur, son échangeur, son fluide frigorigène et ses autres composants, la pompe à chaleur consomme de l'électricité. Or, il faut savoir qu'une PAC haute température consomme, en moyenne, à peu près deux fois plus d'électricité qu'une PAC basse température.
  • En outre, une PAC haute température doit être équipée de résistances électriques, pour fournir l’énergie nécessaire à l’installation les jours de grand froid. Cela constitue une dépense électrique supplémentaire à prendre en considération lors de l'élaboration du budget prévisionnel.

Il faut alors considérer son rendement, qui est le rapport entre l’énergie utile (la chaleur délivrée par la PAC) et l’énergie fournie (l’énergie pour entraîner le compresseur). Ce rendement se mesure en COP.

Fonctionnement d'une PAC haute température

Différentes technologies sont proposées sur le marché des PAC haute température :

  • Les compresseurs EVI sont équipés d’une connexion à injection de vapeur. Une partie du liquide passe au travers d’un détendeur annexe et d’un échangeur à plaques, ce qui permet de refroidir le liquide du circuit principal et d'augmenter le taux de compression et la puissance frigorifique. De nombreuses pompes à chaleur haute température fonctionnent sur ce modèle.
  • Un circuit frigorifique complexe permet une réinjection à la fois liquide et gazeuse, sur les pompes à chaleur haute température Mitsubishi.
  • Daikin, de son côté, propose un système avec deux circuits indépendants montés en cascade, pour atteindre des températures de 80 °C.
  • Airwell, enfin, met deux compresseurs en série pour conserver des taux de compression moyens par des températures négatives, avec un rendement des compresseurs correct et une bonne performance énergétique. Airwell déclare obtenir ainsi une température de 65 °C par - 20 °C à l'extérieur.

Que faire avant de choisir ?

Si dans de nombreux cas, même en rénovation, une PAC basse ou moyenne température pourra permettre d'obtenir le niveau de confort souhaité, voici des points à considérer avant de faire son choix.

Bien connaître son système de chauffage

Intéressez-vous tout d’abord à votre système de chauffage pour baisser au maximum la température d’eau de départ afin d’obtenir un rendement COP intéressant :

  • L’abaissement de la température permet un refroidissement supplémentaire par le compresseur et donc, un taux de compression surélevé.
  • Cela entraîne une hausse de la température de l’eau.

Prendre tous les paramètres pour le dimensionnement

Quand on envisage l'installation d'une pompe à chaleur, il est toujours intéressant de confronter le coût du matériel à d'autres paramètres, comme le niveau d'isolation de l'habitat, qui joue un rôle déterminant sur le dimensionnement de l'appareil. Il est donc vivement recommandé de réaliser une étude de faisabilité afin d'optimiser le dimensionnement de votre PAC.

Vous voulez plus de contenus pour faire votre choix ?

Ces pros peuvent vous aider