Pompe à chaleur air-air

Sommaire

La pompe à chaleur air-air est la plus répandue avec la PAC air-eau.

Une pompe à chaleur peut puiser son énergie dans l'eau, le sol ou l'air. La pompe à chaleur air-air, elle, puise la chaleur contenue dans l'air et la restitue en pulsant de l'air chaud dans l'habitation.

Une pompe à chaleur capte les calories présentes naturellement dans l'air extérieur et les diffuse ensuite dans la maison. La pompe fonctionne à l'électricité, mais elle consomme peu : vous pouvez économiser jusqu'à 60 % sur votre facture de chauffage.

Fonctionnement de la pompe à chaleur air-air

Les pompes à chaleur air-air utilisent les calories extraites de l'air extérieur.

La pompe à chaleur air-air possède :

  • une unité installée à l’extérieur (en général adossée au mur de la maison ou placée dans votre jardin), comprenant un compresseur, qui capte les calories de l’air extérieur ;
  • un circuit de liquide caloporteur, qui par échange thermique transforme les calories en air chaud ;
  • une ou plusieurs unités de diffusion à l’intérieur ;
  • des modules splits ou ventilo-convecteurs dépendant du nombre de pièces à chauffer, qui diffusent la chaleur par brassage de l’air ambiant dans chacune des pièces équipées.

Avantages de la pompe à chaleur air-air : simple et moins cher

L’atout majeur de la pompe à chaleur air-air est son prix, mais elle en possède d’autres :

  • Simplicité d'utilisation et d'installation : ni chantier ni autorisation administrative préalable.
  • Adaptable : la pompe à chaleur air-air peut s’installer en rénovation comme dans le neuf, et en maison comme en appartement.
  • Investissement rentable rapidement : 5 000 à 8 000 € TTC pour une surface de 100 m², 1 kWh consommé pour 3 kWh récupérés.
  • Modulable : elle s’adapte aux besoins de chacune des pièces.
  • Réversible : les pompes à chaleur air-air peuvent également fonctionner comme climatiseur l'été.
  • Économique :la pompe à chaleur air/air capte les calories présentes naturellement dans l’air, elle utilise donc une énergie renouvelable. Grâce à elle, vous pouvez réaliser des économies significatives sur votre facture de chauffage !
  • Assainissant : l’installation de filtres contre les acariens, le pollen, etc. permet d’assainir l’air ambiant.
  • Pilotable : certaines présentent un système de contrôle à distance.
  • Gainable : vous pouvez décider de gainer le système.

Inconvénients la pompe à chaleur air-air

Malgré tout, la pompe à chaleur air-air présente un certain nombre d’inconvénients :

  • Rendement dépendant de la température extérieure :
    • En dessous d’un certain seuil de température (très variable selon les machines), le système perd en efficacité, il est alors nécessaire de recourir à un chauffage d'appoint.
    • Pour éviter cette contrainte, optez pour une pompe à chaleur air-air qui fonctionne à basse température (vérifiez son CoP pour des températures inférieures à -5°C).
    • Il est également possible de choisir une chaudière hybride qui combine une pompe à chaleur et une chaudière à gaz.
  • Nuisance sonore : le groupe extérieur de certaines pompes à chaleur aérothermiques est parfois bruyant. Toutefois, les appareils récents sont de mieux en mieux insonorisés.
  • Non éligible au crédit d'impôt, ni à la TVA à taux réduit.
  • Polluante d’une certaine manière, puisque la pompe à chaleur air-air utilise un fluide frigorigène, qui reste dangereux pour l’environnement.
  • Consommatrice d’électricité malgré tout.
  • Diffuse les polluants atmosphériques si les systèmes de filtres sont mal entretenus.

Bon à savoir : le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 crée une obligation d’entretien des climatiseurs dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW, au moins tous les deux ans (article R. 224-44-3 du Code de l’environnement). Pour les systèmes déjà installés au 1er juillet 2020, le premier entretien devra être effectué au plus tard le 1er juillet 2022.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son type de pompe à chaleur

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider