Pompe à chaleur air-eau

Sommaire

La pompe à chaleur air-eau est la plus répandue avec la PAC air-air.

Une pompe à chaleur peut puiser son énergie dans l'eau, le sol ou l'air. La pompe à chaleur air-eau, elle, utilise le principe de l’aérothermie et puise la chaleur contenue dans l'air pour la restituer à un circuit d’eau de chauffage. Ce circuit alimente un plancher chauffant, des radiateurs, ou un circuit d’eau sanitaire. Les pompes à chaleur air-eau captent donc une énergie gratuite et renouvelable, elles fonctionnent à l'électricité, mais consomment peu.

Quelle pompe à chaleur air-eau choisir ?

Il existe deux types différents de pompe à chaleur air-eau.

Pompe à chaleur air-eau monobloc :

  • Le module placé à l’extérieur comprend le module hydraulique et le compresseur.
  • Un réseau hydraulique assure la jonction jusqu'au circuit de chauffage.

Pompe à chaleur air-eau bibloc :

  • Le compresseur est situé à l'extérieur de l'habitation, le module hydraulique à l'intérieur.
  • La jonction entre les deux unités est établie par liaison frigorifique.
  • Cette configuration est plus performante que le monobloc, mais d’un coût plus élevé.

Quelle température de sortie d’eau choisir ?

Il existe deux types de technologies de pompes à chaleur air-eau.

Dans le cas d'une pompe à chaleur air-eau basse température, la température de sortie de l’eau est comprise entre 35 et 45 °C. Le rendement de cette installation est le plus élevé, mais nécessite le branchement à des émetteurs adaptés à basse température.

Dans le cas d'une pompe à chaleur air-eau haute température, la température de sortie de l’eau avoisine les 65 °C. Ce type de pompe permet en rénovation d’utiliser l’ancienne installation de chauffage qui, la plupart du temps, fonctionne à haute température.

Selon le choix, la pompe à chaleur peut donc alimenter un plancher chauffant ou des radiateurs basse ou haute température.

Avantages de la pompe à chaleur air-eau : simple et efficace

La pompe à chaleur air-eau possède plusieurs avantages.

Simplicité d'utilisation et d'installation

La pompe à chaleur air-eau ne nécessite ni gros chantier ni autorisation administrative préalable. Dans le cas d'une rénovation, une pompe à chaleur haute température peut facilement remplacer la chaudière thermique existante d'un chauffage central. Vous conservez donc vos radiateurs et votre circuit de chauffage.

Si vous souhaitez garder votre chaudière, vous pouvez également installer la pompe à chaleur en « relève » de la chaudière (en complément). Vous devrez opter pour une pompe à chaleur haute température, si vos radiateurs sont des radiateurs classiques dits « haute température ».

En construction, toutes les options sont possibles. Vous pouvez installer une pompe à chaleur air eau sans chaudière. Idéalement, installez-la avec un plancher chauffant et un système basse température.

Performances élevées

Les pompes à chaleur air-eau possèdent des CoP (coefficient de performance) compris entre 3,5 et 4,2. Elles peuvent aussi rafraîchir l'air en période de chaleur, mais non le climatiser.

Elles représentent un investissement limité et sont rentables rapidement : de 7 000 à 15 000 € TTC (avant les aides financières) pour une surface de 100 m².

Le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 crée une obligation d’entretien des climatiseurs dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW, au moins tous les deux ans (article R. 224-44-3 du Code de l’environnement). Pour les systèmes déjà installés au 1er juillet 2020, le premier entretien a dû être effectué au plus tard le 1er juillet 2022.

Par ailleurs, elles sont éligibles à MaPrimeRénov' si vos travaux sont réalisés par un professionnel RGE ou ayant obtenu une « qualification-chantier » (arrêté du 24 décembre 2020) pour ce chantier en particulier, et que la pompe à chaleur répond aux critères de performances énergétiques.

Bon à savoir : l’article 15 de la loi de finances pour 2020 a transformé le CITE en prime forfaitaire versée par l’ANAH au moment de la réalisation des travaux. Le montant de la prime est fixé par un arrêté du 29 décembre 2022 modifiant l'arrêté du 14 janvier 2020. La transformation intégrale du CITE s’est effectuée en 2 temps. Au 1er janvier 2020 : pour les ménages les plus modestes, le CITE et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH ont fusionné en une prime nouvelle : MaPrimeRénov’. Le CITE a été maintenu jusqu'au 31 décembre 2020 pour les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs. Au 1er janvier 2021 : suppression définitive du CITE et extension du bénéfice de la prime à tous les ménages. La demande s'effectue en ligne sur Maprimerenov.gouv.fr. MaPrimeRénov' est cumulable avec le prêt avance rénovation ou prêt avance mutation (article L. 315-2 du Code de la consommation).

Pour être éligibles à MaPrimeRénov', les pompes à chaleur doivent avoir une efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage, calculée avec leur appoint électrique ou à combustible fossile :

  • efficacité énergétique ≥ 126 % pour les PAC basse température ;
  • efficacité énergétique ≥ 111 % pour les PAC moyenne ou haute température.

Les modèles récents peuvent fonctionner à des températures extérieures allant jusqu'à - 20 °C.

Quel prix pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ?

Bon à savoir : depuis le 1er septembre 2023, le recours à Mon Accompagnateur Rénov’ est obligatoire afin de bénéficier de MaPrimeRénov’ pour les forfaits de 2 travaux ou plus avec plus de 10 000 € d'aide.

Inconvénients de la pompe à chaleur air-eau 

Principal inconvénient de la pompe à chaleur air-eau, son rendement est dépendant de la température extérieure : plus l'air est froid, moins les pompes sont performantes.

Parmi les autres inconvénients, certaines affichent un fonctionnement limité, avec un système perdant en efficacité en dessous d’un certain seuil de températures (variable de + 3 à - 20 °C). Le recours à un chauffage d'appoint doit être prévu.

Il est conseillé d’opter pour une chaudière hybride qui combine deux énergies distinctes, dont une renouvelable avec par exemple une chaudière à gaz). Par ailleurs, le groupe extérieur de certaines pompes à chaleur air-eau est parfois bruyant. Les modèles récents le sont nettement moins.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son type de pompe à chaleur

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider