Aérothermie : dégivrer sa pompe à chaleur air-air

Sommaire

Le puisage de calories dans l’air a l’avantage d’avoir une mise en place simple et d’être bon marché. De plus, la pompe à chaleur air-air est peu encombrante, et ne nécessite pas de gros travaux de terrassement.

Un dégivrage régulier nécessaire

De part la faible inertie (résistance à une variation de vitesse) de l’air, celui-ci se soumet instantanément aux conditions climatiques :

  • Ainsi, si la température extérieure est de 5 °C, une pompe à chaleur air-air verra ses performances chuter, car des dégivrages périodiques seront nécessaires, afin de récolter des condensats.
  • Cette opération peut endommager les performances de votre pompe à chaleur à air. Si la température est de -10 °C, la puissance de la pompe à chaleur à air est divisée par 2.

À noter : si certains fabricants vantent la résistance et la performance de la pompe à chaleur air-air même jusqu’à -15 °C, celle-ci demeure tout de même plus performante dans des régions tempérées.

Comment dégivrer sa PAC air-air ?

Inversion du cycle

Pour des pompes à chaleur dont la fonction est de chauffer votre habitation, le dégivrage de l’évaporateur se fait en inversant le cycle frigorifique :

  • L’évaporateur met en contact thermique le fluide frigorigène avec la source froide qui fournit des calories, pour que le fluide s’évapore.
  • Le condenseur permet la transformation de vapeurs chaudes en liquide froid.
  • Une vanne à 4 voies permute ce cycle : l’évaporateur devient le condenseur, et inversement.
  • Une fois l’inversion entre évaporateur et condenseur effectuée, la chaleur qui est apportée à l’échangeur extérieur fait fondre la glace et le givre qui gênent son fonctionnement. La mise en marche des ventilateurs permettra d’évacuer l’eau.

Installation d’un pressostat

Une méthode plus simple consiste à installer un pressostat :

  • Celui-ci surveillera la pression d’évaporation et la comparera à la température extérieure pour protéger l’installation en cas de pression trop basse ou trop haute, sachant qu’elles doivent être proportionnelles.
  • Si la température d’évaporation est plus basse que la température extérieure, c’est que l’évaporateur n’est plus efficace et donc en état de givre ; le processus de dégivrage est donc lancé et dure environ 5 minutes.

Bon à savoir : le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 crée une obligation d’entretien des climatiseurs dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW, au moins tous les deux ans (article R. 224-44-3 du Code de l’environnement). Pour les systèmes déjà installés au 1er juillet 2020, le premier entretien devra être effectué au plus tard le 1er juillet 2022.

Besoin d'approfondir le sujet ?

Ces pros peuvent vous aider